Dénichez vos croix !

 

Ciel_collines_sud

En Provence, devant les collines qui cheminent jusqu’à la mer, cet après-midi-là je regarde le ciel où deux avions viennent de laisser une empreinte en forme de croix.

Pourquoi ai-je pris une photo de cette croix ? Il est bien connu qu’on photographie tout et n’importe quoi et puis cette image que vais-je en faire ? Un fond d’écran, une carte postale ? Une collection sans but qui prendra de la place sur mon disque dur ? What else ?

Bientôt, avec cette photographie, une idée naît : rechercher et photographier tout ce qui fait croix.

Voilà, je viens de m’inventer un jeu. Mais qui dit jeu, dit règle, voire contrainte. Ainsi, la règle sera de réaliser des photographies sans retouche, sans manipulation ni mise en scène. Quant à la contrainte, celle-ci s’impose d’emblée : tout d’abord, ce jeu se déroulera exclusivement chez moi, soit dans la maison et le jardin, après j’irai au-delà.

Ainsi, je vais traquer les croix, patiemment, partout, dans les moindres recoins de mon lieu de vie et lorsque j’en aurai fait le tour, je dénicherai des croix à l’extérieur.

Avec « Incroyables Croix », je propose une déambulation visuelle et poétique sur des choses qui, par leur nature usuelle, ne sont jamais “recensées”. Ici, elles sont valorisées et présentées comme un thème à part entière.

Captures d’instants fugitifs, les photographies sont accompagnées de textes – fragments tissant une relation entre le visible et le subjectif, prêtant parfois aux images une autre dimension.

Si l’universalité de la croix est évidente, notamment sa symbolique religieuse, ici je n’aborde que des sujets naturels, éphémères, familiers ou incongrus, qui font partie d’un environnement proche et commun, exposés au regard de tout un chacun. In fine, je suis persuadée que vous aussi, vous vous amuserez à dénicher des croix, chez vous où ailleurs…

Parce que partout il y a des croix !

14 réflexions au sujet de « Dénichez vos croix ! »

  1. coucou Michèle ,je découvre les croix , l’idée est géniale et éveille ma curiosité , j’en cherche et j’en découvre et je me prends au jeu …….bravo je suis admirative ! maintenant je vais prendre le temps de lire les nouvelles .Michèle ott

  2. Bonjour,
    J’avoue ma crainte d’entrer dans une « obsession » de regard chasseur de croix dont je crois que j’aurais du mal à me départir une fois connecté…!
    Et le cercle serait-il aussi souvent présent ?
    merci, Dominique

  3. Excellente façon de se créer un monde imaginaire, juste là, aux portes du quotidien et de cette maison adorée.
    Un regard poétique sur un environnement proche, une nouvelle manière de cristalliser la beauté d’un lieu, depuis les croix du ciel jusqu’aux croix des lacets de baskets éculées .
    Chaque cm carré de territoire est passé au peigne fin et réinventé sous forme de croix.
    Ingénieux !!! Personnel, attachant !!!
    Une sorte de méditation qui permet de mettre en exergue la beauté du réel, le miracle de l’instant imortalisé dans une photographie..
    Merci encore.

  4. Michèle, ou comment redécouvrir le monde et le chronos !! s’agit il d’une nécéssité de mettre du vide ou du trou lacanien tout en le barrant d’un signe … de croix?

  5. superbe ! merci Michèle pour cet arrêt sur image, pour cet arrêt sur soi, sur ses émotions. A tous : prenez le temps de cet arrêt, chez vous, en vous ; regardez le monde, votre monde, avec vos yeux : il est magnifique.
    c’est ce que je vois, chaque fois que je vous rencontre, humains.

  6. t’a qu’a lire, tu veras que ça a rien a voir avec la religion et les katos Pierre Alain. Faut tourné sa langue avant de dire n’importe quoi. C’est super étonnant et c’est super tout cour c’est croix. moi je dis bravo pour ce délire et j’écris un commentaire pour le dire. bravo

  7. Quelle surprise inattendue. Quelle surprise. J’ai parcouru, j’ai été très étonnée… Je prendrai le temps de lire tous ces textes incroyables et de regarder toutes ces photos, je prendrai le temps de m’asseoir comme pour savourer un bon livre. Anita Z.

  8. Quand un enfant s’est amusé quelques instants avec un jouet nouveau, quand il l’a bien tourné et observé en tous sens, il lui prend un désir important de l’ouvrir et d’en voir le mécanisme. Cette curiosité lui coûte souvent des larmes . Et cependant qu’il serait fâcheux qu’elle ne fut pas en lui ! car ce n’est pas là seulement un aveugle instinct de la destruction, comme on le dit communément.
    C’est un des premiers signes du besoin de connaitre , de comprendre, de pénétrer au-delà des formes extérieures, de remonter des effets aux causes, de s’élever, en un mot, de la contemplation à l’étude, qui seule sépare l’hommes des autres êtres, qui seule le rend progressif et lui fait dérober un à un les secrets de l’univers et de sa propre nature. Combien de gens gagneraient à prendre un peu pour eux-mêmes de ce défaut qu’ils corrigent dans leurs enfants ? Combien l’instruction , dans toutes les séries du savoir humain, se rependrait avec plus de rapidité et de profit, si l’on pouvait inspirer à la foule plus de honte de sa frivolité et de son insouciance ?

  9. Merci madame pour cette élégance dans le décalage et cette crudité acidulée !
    On à l’impression de s’échapper du monde, mais finalement on est en plein dedans.
    Bravo !

Répondre à Serge Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *